Apprendre à écouter nos émotions

L’importance d’apprendre à écouter nos émotions

Que ce soit la colère, la tristesse, la peur, la culpabilité ou encore la frustration, une émotion n’est pas forcément agréable à vivre.

Pourtant si on la ressent, c’est qu’elle est indispensable à notre équilibre. En effet, elle permet à notre corps de s’exprimer complètement.

Chaque émotion est très importante.

Elle nous permet de ressentir pleinement les différents événements de notre vie, les bons comme les moins bons. D’ailleurs, ce mot émotion vient du latin “e-mover”. Cela signifie “mettre à l’extérieur”. Ainsi nos émotions sont exprimées la plupart du temps à travers notre corps. Mais parfois, lorsqu’elles sont trop intenses, elles sont cachées, refoulées. Une tension s’installe alors doucement, mais durablement.

Malgré le fait de passer à autre chose, le corps n’oublie pas. Et plus le temps passe, plus ce fardeau s’ancre profondément, et devient lourd à porter. Il est alors de plus en plus complexe de comprendre cette sensation étrange, ainsi que les comportements excessifs qui en découlent. A nous donc d’apprendre à identifier cette émotion, à la reconnaitre, à surtout à l’écouter. C’est parfois difficile de la distinguer, elle s’entremêle à d’autres.

Ainsi, la peur peut être cachée par la colère, ou même peut engendrer dans certaines situations un sentiment de honte.

Il faut donc apprendre à les identifier une à une pour pouvoir les vivre pleinement. Lorsque ce but est atteint, elles peuvent devenir de formidables sources d’énergie.

 

Se libérer pour s’épanouir au quotidien

Les 4 émotions de base sont la colère, la peur, la tristesse et la joie.

A celles-ci, on ajoute parfois aussi la surprise et le dégoût. Lorsque l’une d’elle déclenche une tension dans l’organisme, son but est d’atteindre un nouvel équilibre. Pour se faire, il faut donc accepter l’émotion qui nous gagne.

Ainsi, lorsque l’on n’identifie pas correctement une émotion, elle ne s’exprime pas à travers notre corps, et reste emmagasinée, stockée. Elle peut être réactivée à n’importe quel moment, et fait l’effet d’une véritable bombe. Elle attise les tensions avec notre entourage, qui ne comprend pas cette réaction disproportionnée à un événement, et le stress vous ronge.

En pratiquant la sophrologie, on va réactiver les zones de “stockage” de notre cerveau, et ainsi se libérer progressivement de chaque émotion dissimulée en soi. Le cerveau, une fois stimulé, engage un processus d’auto-guérison, il cicatrise lui-même sa plaie.

Ainsi, sans aucun jugement, lors des séances, on va identifier chaque émotion, reconsidérer son contexte d’apparition, ainsi que son ressenti. Puis, à l’aide de différents exercices on va les écouter. A travers la relaxation ou la méditation, on va pouvoir les évacuer, ainsi que tout le stress qu’elles ont engendré. Lors d’exercices simples de respiration, de posture, on va permettre à la force de l’émotion qui nous étrangle de s’exprimer avec justesse.

La sophrologie pour développer nos capacités

La sophrologie est une méthode basée sur l’écoute du corps et de l’esprit. C’est une science qui étudie la conscience, et qui développe une méthodologie visant à son harmonisation. Travaillant sur la respiration, la visualisation, ainsi que la relaxation et la méditation, c’est à dire la détente musculaire et mentale, elle nous permet d’atteindre un équilibre entre le corps et l’esprit. Par la pratique de cette science, on apprend alors à développer sa conscience sur nos capacités à

  • gérer son stress et chaque émotion
  • améliorer sa confiance en soi
  • se concentrer
  • se détendre
  • mémoriser
  • positiver
  • se dépasser
  • créer
  • etc.

Il s’agit donc avant tout d’une aide qui, grâce à diverses techniques, nous amène à appréhender notre environnement de façon positive, efficace et objective. On peut ainsi se tourner avec confiance vers le futur et à développer notre qualité de vie avec harmonie.

Cette technique de relaxation convient à toutes les personnes, quel que soit l’âge, même les enfants, à partir de 6 ans.

On peut être amené à débuter ce travail sur soi pour des raisons diverses: baisse d’estime de soi, grossesse, surmenage au travail, chercher des outils pour s’améliorer dans le milieu professionnel, ou encore obtenir une aide pour affronter une maladie. Quelle que soit la motivation, en relâchant les tensions intérieures, le travail sophrologique va permettre de se dépasser. Les dernières études en neurosciences valorisent d’ailleurs les effets positifs de cette démarche.

 

 

Laisser un commentaire